26 juil. 2017

Le Cimetière du Diable

Auteur: Anonyme

Titre original:  The Devil's Graveyard

Edition: Le Livre de Poche

Genre: Thriller, Fantastique

Date de parution: 2012

Résumé: Vous n'avez pas lu Le Livre sans nom ? Vous êtes donc encore de ce monde, et c'est tant mieux. Parce que vous allez pouvoir assister à un spectacle sans précédent, mettant en scène Judy Garland, James Brown, les Blues Brothers, Kurt Cobain, Elvis Presley, Janis Joplin, Freddie Mercury, Michael Jackson... et le Bourbon Kid. Les héros du Livre sans nom se retrouvent en effet dans un hôtel perdu au milieu du désert pour assister à un concours de chant au nom prometteur : « Back From The Dead ». Imaginez un Dix petits nègres rock revu et corrigé par Quentin Tarantino... Vous y êtes ? C'est encore mieux !



Ayant adoré les deux premiers tomes autour du Bourbon Kid, je me suis lancée avec un fort enthousiasme dans ce troisième volume de ses aventures. Malgré mon attachement pour ce personnage étrange, j’ai été quelque peu déçue par cette lecture.

Si les premières pages laissent présager un récit déjanté à l’ambiance bourrine et cinématographique avec une course poursuite dans le désert des plus endiablées, cette douce impression s’estompe au fur et à mesure de la lecture pour ne plus laisser qu’une impression de roman dynamique mais au fond assez banal. 

Comme toujours on retrouve le lot de violence qui a fait la réputation du Bourbon Kid et de son auteur. Cependant, le rythme est moins constant dans ce troisième tome puisqu’il alterne avec des scènes plus apathiques, donnant un rendu final moins entraînant et quelque peu décevant. On a un aperçu du héros différent, plus troublant qui contraste nettement avec ce à quoi il nous avait habitué. Si le changement n’est pas forcément une mauvaise chose en soi, ici il ne permet pas au récit de rester dans une certaine constance. La tension et l’atmosphère, pourtant toujours bien décrites, se ressentent plus légères et l’urgence de la situation diffère des tomes précédents.

Outre ces différences, on ressent également un petit malaise au début du fait de la situation chronologique : on comprend grâce à certains indices que ce troisième opus n’est pas la suite escomptée des aventures de notre anti-héros, mais une histoire qui se situe bien avant. Le contexte est difficile à remettre en place et perturbe quelque peu une lecture qui n’avait pas besoin d’un autre point négatif.

La déception ne provient pas seulement de l’histoire mais surtout de l’écriture qui apparaît bien commune. Le rythme est moins punchy et même si la violence physique et verbale est bel et bien présente, le rendu final nous laisse sur notre faim. Ce côté cinématographique qui différencie ces aventures d’autres romans du même style est lui-aussi laissé de côté au profit d’un style plus déjà-vu.


Ce roman reste quand bien même sympathique, mais les attentes créées par les tomes précédents ne sont pas atteintes, et on ne peut s’empêcher de ressortir de cette lecture déçus. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire