6 nov. 2016

La Perle de Wyletown

Auteur: Kyrell Wile

Edition: Auto- Edition / The BookEdition

Genre: Romance 

Date de parution: 2016


Résumé: Joe Atlanters a un rêve. Depuis son enfance, Wyletown l’attire. Surnommée « La Belle Rouge » pour le manteau que ses lilas carmin dessinent dès le printemps, cette ville regorge de bien d’autres trésors.
Des perles, par exemple.
Mais c’est surtout un grand événement qui rend la ville fascinante aux yeux de Joe. Il s’apprête à commencer et attise la curiosité et l’envie du monde. Un événement qui va bouleverser la vie du jeune homme.
Wyletown, ville parfaite où il fait bon vivre. Wyletown, ville peuplée de charmants personnages. Wyletown, ville où le plus grand festival de cinéma se fait écho au-delà des frontières.
Et si le rêve que Joe était sur le point de réaliser n’était pas celui qu’il croyait…



Il n’y a pas si longtemps j’ai eu l’agréable surprise de recevoir un message de la part de Kirell Wyle, jeune auteur qui m’a fait découvrir son tout premier roman, La Perle de Wyletown. Toujours aussi curieuse, je suis sortie de ma zone de prédilection pour partir à la découverte d’une ville atypique à l’ambiance fort chaleureuse.

Habituée de récits rythmés (ou qui tentent de l’être), je me suis retrouvée quelque peu en terre inconnue avec cette histoire qui fait la part belle à la naissance d’une nouvelle idylle sur fond de festival cinématographique. Cependant, ce manque de rythme ne m’a pas ennuyée, bien au contraire puisque le récit n’en a pas besoin. Nous sommes dans la découverte de l’autre, de l’amour et ce sont au final les sentiments qui donnent une certaine cadence à l’histoire.

Cette dernière est plaisante et parvient à nous emmener au beau milieu d’un festival, nous donnant alors envie d’y participer ou simplement d’en découvrir un en vrai. Ce petit côté cinéphile n’est pas pour me déplaire, bien au contraire, et le fait de se focaliser seulement sur un certain temps T mis en avant donne un cachet au récit. Une magie s’opère, qui touche les personnages et nous entraîne à leur suite dans ce qui devient leur film à eux. L’histoire évolue donc au fil des rencontres entre les personnages. Elle se suffit à elle-même et malgré un passage surprenant et quelque peu inutile vers la fin, elle nous offre une conclusion satisfaisante, légèrement surprenante.

Le récit est également bercé par les descriptions de la ville, qui en devient presque féérique. Les décors semblent merveilleux et nous font traverser le temps et les âges à travers différentes thématiques. Outre ce voyage, le rythme des phrases transmet une ambiance légère et sympathique qui porte le lecteur du premier mot au point final. Cependant, malgré ces bons points, l’écriture manque encore de cohésion (notamment sur certaines concordances des temps), ce qui peut parfois amener à des relectures de phrases pour être certains d’avoir bien compris ce qui se passait. On peut également relever le jeu des points de vue. L’auteur a privilégié l’alternance du « Je » entre les deux personnages principaux, idée intéressante et assez bien menée. Pourtant l’utilisation au détour d’un nouveau paragraphe d’un retour à la troisième personne perturbe et force le lecteur à se reconcentrer pour ne pas se perdre. Qui plus est, il est difficile de réellement comprendre ce changement dans le cadre du récit.

Du côté des personnages, les secondaires sont vraiment intéressants et apportent une note de fraîcheur supplémentaire au récit. En ce qui concerne les principaux, je n’ai pas réussi à m’attacher à eux. Si j’ai aimé Joe pour son côté cinéphile et sa simplicité, il m’a manqué un petit quelque chose pour le trouver plus attachant. Line, par contre, ne m’aura pas plus touchée que cela. En effet, trop lisse, limite parfaite, elle devient presque une caricature de personnage, ce qui est dommage.

La Perle de Wyletown est donc un roman sympathique à lire et à découvrir, qui, sur fond de festivités, nous rappelle que les plus belles rencontres se font au moment inopportun.
Avec un côté poétique et descriptif, on se laisse entraîner durant un court temps au milieu d’une belle romance. 


Cette lecture s'est faite en commune avec 9 autres bloggeurs: je vous laisse ici le lien vers leurs chroniques:

- Bérangère, de Panda de Bibliothèque
- Clara, de Clara Dream Books
- Gabrielle, de Gaby Raconte
- Gaëlle, de La Médiathèque
- Guenièvre, de Les Lectures de Guenièvre
-  Marion, de The Bloomsbury Muffin
- Océane, de En Tournant les Pages
- Pauline, de Healing Words
- Rim, de Envie de Lecture

4 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour cet avis détaillé. Je suis touché par les mots que tu as choisi, d'autant plus qu'il me semble que tu as saisi l'importance de certains détails :). K.Wyle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente d'avoir pu participer à l'aventure, ce fut enrichissant. Merci encore à toi, et bonne continuation :).

      Supprimer
  2. C'est vrai que les personnages sont un peu trop lisses, j'aurais aimé qu'ils soient plus consistants pour les apprécier davantage. La fin m'a un peu déçue mais globalement j'ai bien aimé cette lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les persos manquent de profondeur, ce qui est dommage.
      L'histoire reste poétique malgré les défauts soulevés .

      Supprimer