22 sept. 2016

Les Vacances d'un Serial Killer

Auteur: Nadine Monfils

Edition: Belfond

Genre: Policier

Date de parution: 2011

RésuméComme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.
Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s’enfuit. Furieux, Alfonse s’arrête dans un snack pour s’enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s’amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l’arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l’écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer… Une comédie décapante, teintée d’humour noir et d’un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.



En lisant le titre et le résumé je m’attendais vraiment à des vacances sanguinolentes, presque un road trip même. La lecture a donc été assez déroutante, voire particulière car à l’opposé de ce que j’imaginais.
Il faut dire que Nadine Monfils semble s’être inspirée de candidats de Tellement Vrai ou Confession Intime pour l’écriture des personnages. Tous ne sont que des clichés horripilants de femmes et d’hommes qui semblent pour la plupart limités quand ce n’est pas juste ridicules. Aucun n’a de réel charisme et n’est attachant. Bien au contraire. Si mémé Cornemuse se démarque quelque peu du reste des personnages, elle n’en reste pas moins détestable, de par son langage châtié et ses actes plus que limites.

Outre l'absence d'attrait pour ces derniers, l'histoire elle-même est des plus particulières. Elle est plus que décalée et part dans tous les sens, suivant chaque personnage selon sa petite mésaventure personnelle. Il n’y a pas de réel fil conducteur, à part le thème des vacances et la mésentente familiale. Le but semble simplement d’écrire sur les mésaventures des protagonistes, sans réflexion ni psychologie plus poussée.

L'écriture, elle aussi, est à l'image du reste: crue, saccadée, simple et familière, elle s'adapte parfaitement au contexte mais semble pour le coup peu élaborée et très oralisée. 
Malgré tous ces points négatifs, j'ai quand même passé un bon petit moment de détente même si ce roman va finir rapidement aux oubliettes.


20 sept. 2016

Top Ten Tuesday #5



Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous littéraire hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon un thème défini. Ce rendez-vous a été initialement créé par The Broke and The Bookish, repris ensuite en français par Iani puis par Frogzine.

Le thème de la semaine est:

Les 10 univers livresques dans lesquels vous n'aimeriez surtout pas vivre




Hello les loulous! Cette semaine le sujet nous entraîne dans les univers, mais ceux qui nous plaisent le moins. Ce n'est pas parce qu'on aime une histoire que l'univers nous veut forcément du bien. Voici donc mon top 10 de cette semaine:

1. Everworld - J.A Applegate. Toujours fuir pour ne pas me retrouver mangée, tuée, sacrifiée par des dieux, ça me paraît trop fatigant, moi qui suis casanière.

2. Le Meilleur des Mondes- Aldous Huxley. Non, la dystopie, c'est pas joyeux.

3. 1984 - George Orwell. Non, je n'aime toujours pas la dystopie, encore moins quand Big Brother fait penser à un stalker pervers.

4. Le Livre Sans Nom - Anonyme. Vivre à Santa Mondega est synonyme de se faire tuer facilement. Et je n'ai pas non plus envie de servir de casse croûte aux vampires.

5. Aliss - Patrick Senécal. Le quartier de Montréal version Wonderland, très peu pour moi. Des gens fous, bizarres, une reine qui veut votre peau, l'emprise de la drogue, brr. 

6. Les Bouchers de Dieu - Joseph D'Lacey. Vivre dans un monde où les humains sont le bétail, ça risque de me rendre végan tout ça.

7. Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray. La guerre... 

8. Re/Member - Murase Katsutoshi (manga). Revivre la même journée, pour chercher des parties d'un corps avant de se faire tuer toutes les nuits, je risque de me lasser... 

9. It - Stephen King. Se faire poursuivre par un clown, puis se faire tuer et manger par lui, je passe mon tour.

10. Dernier Meurtre Avant la Fin du Monde - Ben H. Winters. FIN DU MONDE!



Quel est votre top 10 à vous?

13 sept. 2016

Top Ten Tuesday #4



Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous littéraire hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon un thème défini. Ce rendez-vous a été initialement créé par The Broke and The Bookish, repris ensuite en français par Iani puis par Frogzine.

Le thème de la semaine est:

Les 10 romans qui vous ont fait pleurer



Hello les loulous! Le sujet de cette semaine a été difficile à compléter. Je suis quelqu'un d'assez sensible, je peux pleurer facilement devant des films/séries, mais moins pendant mes lectures. Du coup, j'ai du farfouiller dans de lointaines lectures pour me rappeler celles qui m'ont fait verser des larmes:

1. Harry Potter - J.K Rowling (Tomes 5, 6 et 7)

2. La Ligne Verte - Stephen King

3. Si C'est un Homme - Primo Levi

4. Poirot quitte la Scène - Agatha Christie

5. Le Cercle des Poètes Disparus - N.H Kleinbaum

6. La Mécanique du Coeur - Mathias Malzieu

7. Au Nom de Tous les Miens - Martin Gray

8. L'Ecume des Jours - Boris Vian

9. Charlie - Stephen King

10. Gen d'Hiroshima - Keiji Nakazawa


Quel est votre top 10 à vous?

10 sept. 2016

Retour à Rédemption

Auteur: Patrick Graham

Edition: Pocket

Genre: Thriller

Date de parution: 2010

Résumé: Avocat d'affaires, Peter Shepard a tout pour être heureux : la fortune, une femme belle et aimante, deux petites filles irrésistibles. Pourtant, certains jours, l'angoisse l'étreint à tel point qu'il doit aller s'asseoir sur un banc dans un parc. Toujours le même banc, toujours la même angoisse. Shepard redoute le pire : le big one, ce tremblement de terre dont tout le monde sait qu'il finira par engloutir San Fransisco.
Et le pire advient. Mais ce n'est pas la terre qui a tremblé, c'est le passé qui a ouvert une brèche sous ses pieds et l'a plongé en enfer, dévorant sa famille et le laissant avec l'obligation de se souvenir qu'il y a vingt ans, six enfants s'étaient fait une promesse dans un cachot, afin de repousser les ténèbres.
Une promesse qu'il a trahie.
Il est temps pour lui de retourner à Redemption.




Retour à Rédemption est ce genre de roman qui se laisse dévorer, dans lequel on est happé pour en ressortir un peu dérouté.

Au premier abord, ce qui m'a surprise, c'est la ressemblance entre ce récit et "Ça" de Stephen King. On retrouve l'alternance passé/présent, une bande de jeunes soudés contre une terreur commune, la recherche de ce passé oublié pour Peter. Cependant, ce roman se démarque, certes, et nous offre une histoire plaisante malgré quelques points négatifs.

Tout d'abord, le récit: ce dernier reste captivant, tout du moins, la partie dans l'enfance. Si on peut rapidement se lasser de la chasse de Peter au présent, l'auteur parvient pourtant à laisser planer le suspense jusqu'au bout sur ce qui s'est passé à Rédemption, et cette curiosité nous rend avide de tourner rapidement les pages.
En effet, ce camp de redressement est totalement ignoble, et au fur et à mesure que l'histoire avance, on découvre de plus en plus une horreur sans nom. Régi par la peur et la violence, on fait face à l’ignominie humaine dans toute sa splendeur, qui ne provient pas seulement d'adultes en quête de pouvoir sur des enfants, mais également d'enfants qui profitent du système pour diverses raisons.
Si cette partie là est la plus convaincante du récit, la partie "adulte" m'a quelque peu laissée sur ma faim. Entre les zones d'ombre sur la vie de Peter (et pourquoi est-il ainsi?), la réalité sur la mort de sa famille qui m'a déçue, les autres personnages qui ne sont que des faire-valoir, on peut se demander pourquoi le récit ne s'est pas focalisé seulement sur les enfants perdus à Rédemption.

Du côté des personnages, je n'ai pas réussi à me sentir proche d'eux. Chacun à son propre caractère, mais au-delà de ça aucune réelle sympathie ne se dégageait d'eux, notamment Peter adulte. Il est difficile de bien le cerner, et notamment de bien le comprendre. Présenté avec une certaine peur au début du roman, qui donne l'impression d'être importante pour la suite, elle disparaît néanmoins rapidement. Son mal être semble se noyer sous la vengeance, et la fin donne l'impression que sa famille s'estompe bien rapidement de son esprit.
Quant aux enfants, on se prend de pitié pour eux, mais guère plus.

L'écriture de Patrick Graham est agréable, et il parvient à nous ancrer dans son récit sans nous faire tomber dans une lourdeur teintée de descriptions trop longues. On suit avec plaisir sa plume, qui nous entraîne vers un dénouement surprenant.

Au final, ce roman est prenant pour sa quête de vérité, et malgré des aspects négatifs, il n'en reste pas moins captivant.




6 sept. 2016

Top Ten Tuesday #3



Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous littéraire hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon un thème défini. Ce rendez-vous a été initialement créé par The Broke and The Bookish, repris ensuite en français par Iani puis par Frogzine.

Le thème de la semaine est:

Les 10 romans que vous avez lu ou souhaitez lire qui se déroule en grande partie ou en entier dans un milieu scolaire



Hello les loulous, après quelques rendez-vous manqués, pour cause d'absence d'inspiration sur les thèmes, me voici pour le nouveau Top Ten Tuesday. Je n'étais pas certaine de trouver 10 titres pour y répondre, mais à force de réflexion, j'y suis arrivée. C'est donc l'heure de découvrir mon choix:

LUS

1. Harry Potter - J.K Rowling

2. Carrie - Stephen King

3. Mathilda - Roald Dahl

4. Le Chat et les Pigeons - Agatha Christie

5. Le Cercle des Poètes DisparusN.H Kleinbaum

6. Chair de Poule, l'Ecole Hantée - R.L. Stine

7. Le Jour où j'ai Voulu Devenir Populaire - Meg Cabot

8. Assassination Classroom - Yusei Matsui

9. Re/Member - Murase Katsutoshi

ENVIE DE LIRE

10. L'Ecole des Mauvais Méchants - Stéphanie S. Sanders


Et vous, quel est votre Top?

1 sept. 2016

Bilan Août 2016



Et voilà, août vient de se terminer, au revoir aux vacances, bonjour à la rentrée, et au bilan d'août.
Ce dernier mois est encore moins fameux que juillet, vu que j'ai profité de la famille et du soleil pour me détendre. Il n'empêche que j'ai un peu lu, un peu regardé des films, donc ce bilan ne sera pas totalement vide.
C'est parti donc:





Le bilan s'élève à 5 romans lus, avec:

1. Trafic d'or sous les T'ang - Robert Van Gulik
2. De Fièvre et de Sang - Sire Cédric
3. Relic - Preston & Child
4. Guardian - John Saul
5. Retour à Rédemption - Patrick Graham











On reste soft du côté visuel:


1. Another : 6 épisodes
2. D.Gray Man : 5 épisodes
3. Détective Conan: 3 épisodes
4. Stranger Things : 5 épisodes






1. Maléfique
2. Nos Pires Voisins 2
3. Insaisissables 2
4. Money Monster
5. Les Visiteurs - La Révolution
6. The Devil's Rejects
7. Pokemon Mew-two contre attaque