19 nov. 2014

Challenge ABC 2015 - Thriller, Polar.

Les polars/thrillers étant mes genres préférés, je ne pouvais passer à côté de challenge fort intéressant pour moi. C'est Vepug de Livraddict qui lance ce défi que je vais tenter de relever.





Règlement du challenge

Il s'agit de lire 26 romans des catégories
thriller, policier, espionnage, roman à suspense...
entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015
selon le principe "une lettre = un auteur"

*Chaque participant établit une liste de romans policier, suspense, thriller… qu’il souhaite lire. Cette liste contient le nom et le prénom de l’auteur, et, si possible, le titre du roman que l’on veut lire.

Exemple : A = Adler-Olsen, Jussi : Dossier 64

*Chacun à droit à trois tricheries.
Pour les lettres difficiles, comme le Y, on peut utiliser la première lettre du prénom de l’auteur ou une lettre contenue dans le titre (ex : Yeruldelgger de Ian Manook)

*La date limite d'inscription est le 31 janvier 2015. Votre inscription sera validée dés lors que vous aurez établi votre liste et publié un article de présentation sur votre blog.

*Petites infos :
- C'est la première lettre du nom de famille qui compte. Le prénom pourra être utilisé pour une tricherie
- Un auteur anonyme peut convenir pour la lettre A comme pour la lettre X
- Un recueil écrit par plusieurs auteurs peut être mis à la lettre X
- Si vous souhaitez lire un livre qui n’est pas encore paru (par exemple le prochain Chattam) Le préciser : C- Chattam, Maxime : parution 2015.
- Si vous ne savez pas encore quel titre lire… n’indiquez que le nom de l’auteur.
Mais, savoir quel titre on envisage de lire aide énormément à la réussite de ce challenge.



Voici ma liste à lire pour 2015:

- Adams, Douglas: Un cheval dans la salle de bain
- Barclay, Linwood: Cette nuit-là
- Connelly, Michael: La défense Lincoln
- Deaver, Jeffery: meurtre.com
- Ellory, R.J: Vendetta
- Folsom, Allan: Jour de confession
- Grange, Jean-Christophe: Les rivières pourpres
- Hayder, Mo: Birdman
- Izzo, Jean-Claude: Total Khéops
- Jaffe, Michele: Mauvaise fille
- Kempley, Walter: L'ordinateur des pompes funèbres
- Lenormand, Frédéric: Le château du lac Tchou-An
- Mankell, Henning: La lionne blanche
- Neville, Katherine: Le Huit
- Olsberg, Karl: Das System
- Perry Anne, Bedford Square
- Qiu, Xialong: Mort d'une héroïne rouge
- Sire Cédric: L'enfant des cimetières
- Thilliez, Franck: La Forêt des ombres
- Unger, Lisa: Charlene ne reviendra pas
- Vargas, Fred: Dans les bois éternels
- Walters, Minette: Chambre froide
- X: anonyme: L'oeil de la lune
- Young, Karen: Passé meurtrier
- Zaire, Johanna: Sanatorium

15 nov. 2014

Challenge ABC 2015

L'année 2014 touche à sa fin, il est temps de se relancer dans des challenges littéraires. Je réitère l'aventure avec Nanet et son challenge ABC dont voici les modalités:



Le règlement 2015


La version 2015 que je vous propose, consiste à choisir un auteur par lettre, un minimum de 5000 pages pour l'ensemble des livres sauf pour l'option D (2500 - voir plus bas).

Le but reste de marier les styles : un classique, une nouvelle, un auteur étranger, un livre en fantasy, un en SF, un roman, un thriller... (Cette liste n'est pas exhaustive) Sauf pour l’option E (voir plus bas). Un minimum de 5 catégories différentes est demandé pour valider l'inscription (4 en option D)

Les tricheries sont la possibilité de mettre un prénom pour les lettres difficiles. Elles seront décomptées des changements et limitées donc a trois maximum (deux en option D). Si une liste est montée, au départ, avec une tricherie, il ne restera que deux changements possibles.


Les options

Voici les 6 options proposées, mais vous devrez en choisir une et une seule par challenge. Vous pouvez, bien sûr, réaliser plusieurs challenges*.

Vous pourrez changer d'option en cours vers une option A d'année sur demande (sauf pour l'option E ! (voir plus bas) Sauf si vous postez une liste complète de type C en début d’année, il ne sera pas possible de changer vers cette option.

A comme Aléatoire :
Vous avez la possibilité de ne pas fixer votre liste : sifflote : Attention, si cette option peut sembler alléchante, elle est réputée plus difficile : emb : , car, vous n’avez pas de cadre fixe et c’est toujours le nom de l’auteur qui prime. Je vous conseille d’établir une liste de 26 auteurs, que vous changerez à loisir. Vous n’êtes pas obligé de la fournir. Attention, toutefois, au nombre de pages lues : c'est un des points primordiaux, et lorsque vous ferez vos changements, méfiez-vous de ne pas vous retrouver en dessous des 4800 pages nécessaires. Je rappelle qu'en fin d'année, si l'une de ces conditions n'était pas remplie, malgré 26 livres lus, le challenge serait caduc ! Dans cette option, pas de Manga-BD, ni film et pas de tricheries (prénom) possible.


En résumé : Sans liste de départ (donc tout changement possible), pas de manga ni bd ni films, multi catégorie, 5000 pages minimum.


B comme Bi-technologies
: Vous pourrez intégrer à votre challenge, des BD ou manga, des Films. (Un film compte pour 50 pages, quelle que soit sa durée) Pour les BD, le dessinateur compte autant que l'auteur. À vous de choisir la lettre qui vous convient. Par contre pour les films, c'est le réalisateur.


En résumé : liste de départ, 3 tricheries/changements possibles, tous livres permis + films, multi catégorie, 5000 pages minimum.


C comme Complet : C’est le challenge type sur lequel se basent les challenges B, D et E.

En résumé : liste de départ, 3 tricheries/changements possibles, pas de manga ni bd ni films, multi catégorie, 5000 pages minimum.


D comme Demi-challenge : Comme son nom l’indique, c’est la possibilité de partir sur un demi-challenge, soit 13 noms. Les règles restent les mêmes que pour le challenge complet, mais divisé par deux

En résumé : liste de départ de 13 titres, 2 tricheries/changements possibles, pas de manga ni bd, ni films, multi catégorie (4 mini), 2500 pages minimum.


E comme Édition spéciale : Vous pouvez, dans cette option créer une liste en supprimant une des obligations de départ (sauf le nb de pages). Voici quelques exemples de listes :
                     -  Prénoms : seules les initiales des prénoms sont prises en compte,
                      - Mono catégorie : vous choisissez une seule catégorie : classique, histoire...
Cette liste n'est pas fermée, vous pouvez proposer vos idées de listes ! Toutefois, vous ne pouvez modifier qu'une des règles de départ.

[i]Attention, il existe des challenges spécifiques ABC : Challenge ABC Thriller/polar 2015 (par Vepug) & Challenge ABC de l'imaginaire 2015 (par Ptitetrolle) : ici. Ces options ne pourront donc être proposé que dans la version F (D/E) = voir ci-dessous.


F comme Fusion : C'est la grande nouveauté 2015 !  Sur une idée de SuperCherry, je vous propose de marier les options ! Toutefois, trois possibilités de fusions sont admises :
- A/D (demi challenge aléatoire) : aléatoire (pas de liste), 2500 pages, 13 auteurs aux choix avec un seul auteur par lettre (pas possible de lire deux B, par exemple), pas de manga/film/BD, 4 catégories minimum.
- D/B (demi challenge bio-technologie) : liste de 13 auteurs, 2500 pages, manga/film/BD possibles, 4 catégories minimum, 2 bouleversements maximum. 
- D/E (demi challenge avec une mono catégorie) : liste de 13 auteurs, 2500 pages, pas de manga/film/BD, 2 bouleversements maximum.

Si d'autres Fusions sont trouvées, les règles seront adaptées suivant les options fusionnées.


Ayant quelque peu déserté le blog cette année, je suis énormément en retard par rapport à mes lectures 2014, c'est pourquoi je vais choisir l'option Fusion D/B (demi-challenge bio-technologie): je devrais terminer plus facilement.

Voici donc ma liste de lecture choisie pour 2015:

- Anderson, Wes: A bord du Darjeeling Limited; (50 pages) (Film)
- Delaney, Joseph: L'Epouvanteur T.1: L'apprenti épouvanteur; (352 pages) (Jeunesse)
- Ee, Susan: Penryn et la fin du monde T.2 World After; (436 pages) (Fantastique)
- Follet, Ken: Les Piliers de la terre T.1: Ellen; (478 pages) (Historique)
- Hobb, Robin: L'assassin Royale T.1 L'apprenti assassin; (669 pages) (Fantasy)
- King, Stephen: Under the dome; (1072 pages) (Science fiction)
- Masterton, Graham: Le Diable en gris; (333 pages) (Horreur)
- Qiu, Xialong: Mort d'une héroïne rouge; (502 pages) (Policier)
- Sanbe, Kei: Erased T.1; (200 pages) (Manga)
- Urasawa, Naoki: Billy Bat T.1; (186 pages) (Manga)
- Vargas, Fred: Dans les bois éternels; (478 pages) (Policier)

14 nov. 2014

Nuit d'été

 Auteur: Dan Simmons

Titre original:  Summer of Night

Edition: Putnam Adult

Genre: Horreur

Date de parution: 1991


Résumé: L'histoire fait revivre merveilleusement Elm Haven, ville du Middle-West américain dans les années 1960. Une bande de gamins se retrouve mêlée à une histoire de morts-vivants et de monstres hideux et finit, après plusieurs morts horribles, par identifier la source de ce Mal incommensurable qui s'est abattu sur leur ville : Old Central, leur école.





Nuit d’été est un roman fantastique et d’horreur qui nous conduit au cœur d’une petite ville à la suite d’une bande de jeunes copains qui va devoir faire face à une force démoniaque. Résumé ainsi on a l’impression que c’est plutôt It de Stephen King que l’on va découvrir et il est vrai qu’en débutant la lecture de ce roman on ne peut s’empêcher de faire quelques parallèles. Pourtant, malgré les nombreuses similitudes (ainsi qu’un beau clin d’œil avec le château d’eau), Dan Simmons parvient à se démarquer du maître de l’horreur et à implanter son style.

Le décor et l’ambiance sont posés dès les premières pages ; tout en suggérant la nature effrayante de la vieille école, Simmons amorce déjà un premier pas vers l’horreur et le surnaturel qui se découvriront lentement à mesure que l’on avance dans la lecture. L’auteur prend son temps, que ce soit pour présenter ses personnages ou son récit, qui, malgré une excellente idée de départ, se perd parfois dans des descriptions inutiles. Certaines scènes trop détaillées ralentissent la lecture, due à la manie de l’auteur d’insérer des détails supplémentaires et visuels dans une phrase déjà entamée. L’écriture reste cependant agréable avec cette alternance dans le point de vue des protagonistes. En effet chaque chapitre se focalise sur une personne différente et Simmons joue énormément avec nos nerfs en s’arrêtant en plein point culminant d’une scène. Cela donne un rendu assez cinématographique et accentue le suspense bien distillé.

Malgré certains passages lourds le roman se laisse lire facilement, et ce notamment grâce aux personnages auxquels on s’attache rapidement. Du haut de leurs 11 ans, ils nous ramènent en enfance et nous surprennent avec ce contraste maturité/innocence dont ils font preuve. Si s’amuser reste leur priorité, ils n’en deviennent pas moins sérieux quand ils font face à des situations dangereuses. Chacun possède des qualités et des défauts qui nous les rendent proches. Leur témérité, leur courage ne les exempt pas de la peur qui s’installe chez eux inexorablement mais les pousse à réagir et agir en groupes, à les souder face à un même ennemi. Cependant, malgré une peur qui se répand chez les enfants on ne dépasse pas le cadre du stress et l’horreur promise n’arrive pas vraiment.  La fin reste basique, assez prévisible et la tension retombe comme un soufflé.


La lecture reste sympathique mais elle aurait gagné à être moins longue et un peu plus développée en termes d’horreur, notamment vers la fin.



2 nov. 2014

Macabre

Auteur: Stephen Laws

Titre original:  Macabre 

Edition: Presse de la Cité

Genre: Fantastique, Horreur

Date de parution: 1996


Résumé: Pour Tony Dandrige, le cauchemar commence la nuit où, sous la pluie, surgit devant son taxi une jeune femme terrorisée qui serre un bébé dans ses bras. Celle-ci le menace d'un revolver avant de régler sa course et de disparaître avec son enfant. C'est son premier contact avec une victime d'une secte maléfique qui assassine les sans-abris en feignant de leur porter secours. Désormais, attaqué par une mystérieuse créature surnaturelle qui décime ses proches, Tony va lui aussi devenir un fugitif, et découvrir les bas fonds de la ville; où se préparent de sanglantes émeutes et où quelques exclues constituent le dernier rempart contre le déferlement des forces du mal.





Macabre fait partie de ces romans dont le titre accroche l’œil, attise la curiosité. Poussée par sa catégorie « horreur », c’est avec plaisir que j’ai entamé cette lecture qui s’est révélée plus fantastique que terrifiante.

Le récit est sympathique et original et nous plonge dans une lutte frénétique contre une secte sanguinaire. Le début pose bien l’ambiance du roman, sombre et sinistre. On est entraîné à la suite d’un premier personnage qui voit sa vie bouleversée après sa rencontre énigmatique avec une femme et son bébé. Les questions sont soulevées, la fuite pour la survie commence. C’est alors que l’auteur nous surprend en introduisant de nouveaux personnages, toujours de la même façon : une description d’un moment important dans leur vie, qui va la faire basculer dans l’horreur et l’incompréhension. On jongle ainsi entre les divers protagonistes qui font face à des situations particulières. Leurs réactions sont bien rendues et restent très réelles ; leurs personnalités sont attachantes, même s’ils n’évoluent que très peu au fil du roman. Cela n’est pourtant pas dérangeant puisque l’histoire se déroule rapidement, sur un cours laps de temps.

On ne s’ennuie guère durant la lecture : le rythme est soutenu, tout s’enchaîne promptement sans que l’on tombe pour autant dans du bâclé sans forme consistante. L’auteur sait où il veut emmener son lecteur et le fait facilement, usant de procédés fantastiques pour y parvenir. Cependant, malgré une étiquette  « horreur », on en reste loin. Quelques scènes tentent d’apporter une pointe effrayante au récit, sans y parvenir réellement. On ne frissonne pas, on apprécie simplement ce qui se déroule sous nos yeux. La fin, elle, est satisfaisante mais tombe dans une sorte de conclusion stéréotypée et on regrette un peu le manque de prise de risques de la part de l’auteur.


Avec une écriture fluide et simple, des personnages captivant et une histoire bien menée, Macabre nous offre un bon moment de lecture. Il ne faut par contre pas se fier au titre du roman, qui n’a malheureusement rien à voir avec le contenu.