28 déc. 2013

Evil Dead (2013)

Film américain

Date de sortie: 1 mai 2013

Réalisé par: Fede Alvarez

Avec: Jane Levy, Shiloh Fernandez, Lou Taylor Pucci, Jessica Lucas, Elisabeth Blackmore, Jim McLarty etc.

Durée: 1h30

Genre: Epouvante-horreur

SynopsisMia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…



La fièvre des remakes semble avoir touché Sam Raimi qui a décidé de remettre au goût du jour son excellent Evil Dead sorti en 1981. Mais pas question de laisser son bébé dans les mains de n’importe qui et pour s’assurer que l’on ne fasse pas n’importe quoi, il est lui-même producteur de cette nouvelle version. Cependant, si cette dernière possède de bons atouts, la déception est le mot qui me vient à l’esprit pour la caractériser.

 Le film débute par une introduction étrange qui dévoile d’entrée les tenants du film, ne laissant du coup pas réellement de place à une quelconque surprise pour la suite. Une question se pose malgré tout, qui reviendra par la suite : qui sont ces gens, que font-ils là et comment en sont-ils arrivés là ? (Même si on peut deviner la réponse à la dernière interrogation). Ce prélude reste assez intéressant dans son traitement et nous plonge directement dans une ambiance malsaine et glauque.

Passé ce préambule intriguant le film débute réellement avec l’arrivée des personnages dans la cabane au milieu des bois. Au premier abord il semble qu’il y ait un vrai travail sur les protagonistes. On est loin des ados qui viennent passer un moment sympa loin de tout et de tous. Au contraire, on a affaire ici à de jeunes adultes qui se retrouvent pour régler un problème important, ce qui ancre quelque peu le récit dans notre réalité. L’ambiance est déjà grave, lourde et accentuée par une photographie sombre, mais cette tentative de vouloir donner de la profondeur aux personnages échoue lamentablement dès l’apparition du fantastique. On retrouve alors de simples victimes assez fades qui ne parviennent pas à se démarquer d’autres films d’horreur.

Cependant, le vrai souci de ce remake reste pourtant un manque d’identité puisqu’il oscille entre renouveau et hommage à la version de Raimi, incluant de nombreuses références mais peinant à nous offrir quelque chose de véritablement inédit. Là où l’humour et le grain de folie de Raimi et Bruce Campbell apportaient de la fraîcheur et du changement, on se retrouve ici avec un récit sérieux qui tend donc vers le commun. Ce côté banal est aussi présent dans les maquillages qui ne sont pas rappeler ceux de Dick Smith dans l’Exorciste, cassant encore une fois cette tentative de nouveauté. Le point le plus décevant au final est ce trop plein de violence sanguinolente, ramenant le film à du simple au gore alors qu’il y avait un réel potentiel au départ.

Malgré tout le film se laisse très bien regarder. Même si l’horreur n’est pas présente et que l’on devine facilement ce qui va se passer, la réalisation excellente et la photographie crasseuse du film nous entraîne dans les bois pour un petit moment de détente. 

14 déc. 2013

[Trailer] Interstellar

Voici enfin les premières images du prochain Christopher Nolan qui sont dévoilées dans ce trailer!


11 déc. 2013

[Trailer] Godzilla



Qui ne se souvient pas de Godzilla, de Roland Emmerich, sorti en 1998? On se rappelle le monstre, mais moins de l'histoire moyenne qui nous présentait le monstre japonais. 
16 ans après ce film médiocre Godzilla revient sur nos écrans, mais c'est Gareth Edwards qui sera cette fois-ci à la tête de la réalisation. Voici donc la première bande-annonce d'un film qui semble promettre quelque chose de bon. Et au vu des réactions positives, je ne suis pas la seule à attendre avec impatience la sortie le 14 mai 2014.


8 déc. 2013

Challenge AgathaChristiesez-moi




En parallèle du challenge Agatha Christie mis en place par George et qui est illimité dans le temps, je me lance dans ce nouveau challenge autour du même auteur, challenge d'abord mis en place par Anastasia.B, repris pour l'année qui arrive par lemillefeuilles sur LivrAddict.

Le principe est simple: entre le 1er janvier et le 31 décembre 2014, je dois lire le plus de livres possibles de Christie. Il existe 3 niveaux:


Emily Brent - 5 à 10 romans de l'auteur
Tommy et Tuppence - 10 à 20 romans de l'auteur

Miss Marple - 20 à 30 romans de l'auteur

Hercule Poirot - 30 romans et plus


Je m'inscris donc pour le niveau Hercule Poirot: comme d'habitude je mettrais mon avancée en dessous.

Bon dimance!

- The Mysterious Mr. Quin
- The Thirteen Problems
The Listerdale Mystery and Other Stories
- Parker Pyne Investigates
- The Hound of Death
- Why didn't they ask Evans?
- Three Act-Tragedy
- Death in the Clouds
- The ABC Murders
- Murder in Mesopotamia

3 déc. 2013

Now You See Me

Film américain, français

Date de sortie: 31 juillet 2013

Réalisé par: Louis Leterrier

Avec: Jesse Eisenberg, Mark Ruffalo, Woody Harrelson, Isla Fisher, Dave Franco, Morgan Freeman, Michael Caine, Mélanie Laurent etc.

Durée: 1h56

Genre: Thriller, Policier, Mystère

Synopsis« Les Quatre Cavaliers », un groupe de brillants magiciens et illusionnistes, viennent de donner deux spectacles de magie époustouflants : le premier en braquant une banque sur un autre continent, le deuxième en transférant la fortune d’un banquier véreux sur les comptes en banque du public. Deux agents spéciaux du FBI et d’Interpol sont déterminés à les arrêter avant qu’ils ne mettent à exécution leur promesse de réaliser des braquages encore plus audacieux. Ils font appel à Thaddeus, spécialiste reconnu pour expliquer les tours de magie les plus sophistiqués. Alors que la pression s’intensifie, et que le monde entier attend le spectaculaire tour final des Cavaliers, la course contre la montre commence.





Après L’Incroyable Hulk et le mauvais Choc des Titans, le réalisateur français Louis Leterrier revient sur le grand écran avec un film dont la bande annonce promettait un bon spectacle. Et de ce côté-là le film tient sa promesse et joue à fond la carte de la magie. Le propos est intéressant et assez bien mené avec un scénario intelligent malgré sa simplicité et quelques travers.

L’introduction donne le ton avec une présentation engageante des personnages principaux qui ne s’attarde pas sur chacun d’eux, préférant montrer le minimum à la compréhension de l’intrigue tout en gardant déjà une part de mystère. On retrouve ces quatre protagonistes qui travaillent désormais ensemble lors d’un show spectaculaire qui va offrir un tour de magie grandiose et totalement incompréhensible. On prend la place du spectateur du show, on reste éblouis devant la prouesse du spectacle et l’inévitable question de l’existence de la magie se pose immédiatement. Comment parviennent-ils à vider le coffre d’une banque à Paris étant eux-mêmes aux Etats-Unis ? Serions-nous finalement devant un film fantastique ? Ce léger doute est rapidement écarté alors que le récit prend la direction d’une enquête, agrémenté d’un peu de suspense pour nous faire tenir jusqu’à la fin. L’entrée en piste d’agents du FBI et d’Interpol change donc la donne et permet à l’histoire de tenir une cadence mouvementée.

En effet, le rythme du film est soutenu du début à la fin, ne laissant jamais place à un moment de répit. Tout s’enchaine rapidement, peut être même parfois trop car nous n’avons pas le temps de souffler et de se poser pour réfléchir à la situation. A la manière d’un grand tour de magie, le récit nous entraîne dans sa suite avec ses rebondissements, ses questions et ses doutes. Ce rythme est accompagné d’une réalisation nerveuse qui tente d’accentuer la cadence infernale du scénario, mais le résultat est moyen, voire insipide. A vouloir donner trop d’effets, Leterrier fatigue les yeux avec des mouvements incessants de caméra qui donnent presque le tournis. Si sa réalisation est intéressante au moment des spectacles, elle finit par nous empêcher de rentrer complètement dans le film.



Du côté des personnages, ils sont tous intéressants et leur jeu se prête magnifiquement à l’histoire, malgré une Mélanie Laurent un tantinet horripilante. On regrettera par contre une fin un peu trop facile.


Entre un Robin des Bois des temps modernes et un Prestige en tous points supérieurs, Now You See Me est un bon divertissement qui joue parfaitement bien la carte de la magie contemporaine. Le film au rythme parfois trop effréné souffre malgré tout d’une réalisation qui en fait trop et qui gâche le potentiel du scénario. Alors qu’il aurait pu être meilleur, le film reste un bon film pour passer un agréable moment. 

1 déc. 2013

Bilan novembre 2013

En ce premier jour de décembre, je débute pour la première fois un bilan mensuel pour faire un petit récapitulatif de mes lectures et visionnages fait au cours du mois précédent.
Cela me permet de tenir un petit compte de mon avancée, même si je suis toujours extrêmement en retard du côté des billets (encore plus que ce je croyais !)



Du côté des films vus :
-          Machete Kills
-          Prisoners
-          Thor 2
-          Infernal Affairs
+ quelques revisionnages.

Séries + Animés :
-          American Dad: 3 épisodes
-          Awkward: 5 épisodes
-          Cowboy Bebop: 3 épisodes
-          Détective Conan: 4 épisodes
-          Grimm: 4 épisodes
-          How I Met Your Mother: 4 épisodes
-          South Park: 3 épisodes
-          The Big Bang Theory: 3 épisodes
-          The Crazy Ones: 4 épisodes
-          The Michael J. Fox Show: 4 épisodes

Livres lus:
-          Artemis Fowl T.3: The Eternity Code, Eoin Colfer
-          Artemis Fowl T4.: The Opal Deception, Eoin Colfer
-          The Sittaford Mystery, Agatha Christie
-          Lady Audley’s Secret, M.A Braddon
-          Le Carrousel des Maléfices, Jean Ray
-          Partners in Crime, Agatha Christie
-          Peril at End House, Agatha Christie


J’essaierai rapidement de combler le plus possible mon retard. En attendant, je vous souhaite à tous  un excellent mois de décembre rempli de bonnes fêtes !