6 oct. 2013

La Mystérieuse Affaire de Styles

Auteur: Agatha Christie

Titre original: The mysterious affair at Styles

Traducteur: /

Editions: Haper Collins

Genre: Policier

Date de parution: 2010 (date originale: 1920)

RésuméPendant la Première Guerre mondiale, Arthur Hastings, rapatrié en Angleterre, est invité dans la demeure de Styles Court (ou Styles en version abrégée) par son ami John Cavendish, qui lui apprend que sa mère s'est remariée avec un homme beaucoup plus jeune, le mystérieux Alfred Inglethorp. À Styles, tout le monde a l'air de le détester. Sauf évidemment Mrs Inglethorp.

Plus tard, Emily Inglethorp est empoisonnée et les soupçons pèsent sur Alfred Inglethorp. Hercule Poirot, ancien Inspecteur de Police Belge, qui est aussi au village de Styles Saint-Mary, est invité par Hastings à résoudre cette affaire. Apparemment, Poirot pense qu' Alfred Inglethorp n'est pas l'assassin et il essaye de le disculper. Mais Poirot a-t-il une idée derrière la tête?...



Premier roman d’Agatha Christie, La Mystérieuse Affaire de Styles pose les bases de l’univers policier de l’auteur ainsi que de ses intrigues intelligemment menées tout en nous présentant un de ces héros les plus célèbres : Hercule Poirot. Accompagné de son futur fidèle compagnon Arthur Hastings, le détective belge va résoudre un mystère qui semblait presque impossible à résoudre : un meurtre en chambre close.
Ecrit à la première personne du singulier à la manière d’un journal, le récit emmène le lecteur à la suite du capitaine Hastings et permet ainsi une immersion presque totale dans l’histoire. Presque, car comme pour le narrateur, certains éléments resteront inconnus jusqu’au dénouement. On suit donc les pas du capitaine alors qu’il part se reposer chez un ami et sa famille, jusqu’à ce qu’un membre soit assassiné en pleine nuit, mais d’une manière qui laisse l’idée de meurtre impossible. Par le plus grand des hasards, Hastings retrouve dans ce même village une autre connaissance en la personne d’un petit belge à l’aspect physique fort particulier et reconnaissable. C’est ainsi qu’Hercule Poirot fait son entrée dans le monde de Christie.
On remarque rapidement à la lecture de La mystérieuse affaire de Styles que Christie, malgré le talent dont elle fait déjà preuve, cherche encore son style. En effet, il est impossible de ne pas voir l’influence d’Arthur Conan Doyle sur ce récit et sur les personnages principaux. Poirot rappelle un Sherlock Holmes dans ses manières, sa façon de réfléchir et de chercher les petits détails. De surcroît il est accompagné par un ami qu’il considère moins intelligent mais qui l’aide sans faire exprès grâce à ses discussions, et qui relate par écrit leurs aventures. Cependant l’auteure possède déjà une plume superbe et son point fort reste bien sûr son approche psychologique des personnages.
Le récit en lui-même est entraînant mais pas en terme d’action, plutôt en terme d’enquête et de questions soulevées qui poussent le lecteur à réfléchir sur l’affaire. On se retrouve au même niveau qu’Hastings, essayant de relier toutes les informations collectées sans pouvoir néanmoins comprendre le subterfuge utilisé pour le meurtre. La surprise est à son comble quand Poirot, dans un élan de performance théâtrale, révèle la vérité sur le meurtrier. Tout se met en place dans une logique éclatante qui pourtant restait encore floue quelques pages auparavant.
L’écriture contribue à rendre l’histoire intéressante. Fluide, légère, elle décrit les évènements de manière détaillée afin que le lecteur puisse s’imprégner du récit. La psychologie est également très bien rendue à travers des dialogues bien écrits et des comportements réalistes. Les personnages sont sympathiques, attrayants. A travers eux on retrouve une époque aujourd’hui révolue, éloignée de la notre mais cela ajoute de l’intérêt à la lecture.

En conclusion, cette première incursion dans l’univers de la reine du crime est passionnante. Menée de manière intelligente, l’histoire se dévore sans modération. Hercule Poirot se révèle être un héros fort atypique, un peu trop nerveux dans ce roman, mais son intelligence, sa manière de mener l’enquête en laissant dans le brouillard même son ami lui donne un côté captivant et plaisant.


Livre lu dans le cadre du challenge Agatha Christie, proposé par George


1 commentaire:

  1. C’est clair, du couple d'enquêteurs jusqu’aux enquêteurs privés (quand Poirot charge l'un ou l'autre dans la maison de retrouver tel ou tel objet), La Mystérieuse Affaire de Styles est très directement inspirée du 221 Baker Street ! Mais Hastings est un faire-valoir et j’ai bien apprécié l’aspect comédie développé par Agatha Christie dès ce premier roman, très très réussi. Sacrée bonne femme que cette jeune Anglaise de 30 ans ! Sa technique d'écriture est déjà toute entière dans ce premier roman...

    RépondreSupprimer