30 avr. 2013

[News] Pacific Rim



Une nouvelle bande annonce pour le prochain film de Guillermo Del Toro vient de débarquer. Je vous rajoute en plus, quelques posters qui démontrent une excellent qualité pour les "robots" du film.




Rappel de l'histoire: Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses, les "Kaiju", ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l'humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d'un genre nouveau a été mise au point : de gigantesques robots, les "Jaegers", contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie. Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju. Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l'humanité n'ont d'autre choix que d'avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau et une jeune femme en cours d'entraînement qui font équipe pour manœuvrer un Jaeger légendaire, quoique d'apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l'humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…





The Last Stand

Film américain

Date de sortie : 23 janvier 2013

Réalisé par: Kim Jee-woon

Avec: Arnold Schwarzenegger, Forest Whitaker, Johnny Knoxville

Durée : 1h47min

Genre: Action

Titre français: Le Dernier Rempart

Synopsis: Un shérif américain vivant prêt de la frontière mexicaine tente d’arrêter le chef d’un cartel de drogues avant que celui-ci ne s’échappe à Mexico.



« I’ll be back. » Il aura fallu attendre 10 ans pour que cette réplique culte devienne réalité et que l’on retrouve notre Terminator préféré au cinéma. Après avoir délaissé les plateaux à la suite de Terminator 3 (2003) afin de se consacrer à sa nouvelle vie de Governator, Arnold Schwarzenegger était seulement apparu en caméo dans les deux Expendables de son ami Stallone. Le voici à nouveau le héros de son propre film dans The Last Stand (Le Dernier Rempart), un film d’action qui devrait ravir un minimum les fans de bastons.

Outre le fait de marquer le retour de Mr Univers sur le grand écran, The Last Stand est également le premier film américain de Kim Jee-Woon. Ce réalisateur sud coréen a su faire sa place dans le monde du cinéma grâce à son brin de folie et des films marquants tels que 2 Sœurs, I Saw The Devil, Le Bon, la brute et le cinglé. C’est donc naturellement qu’on attendait cette nouvelle production avec intérêt. Sans être catastrophique, ce film n’est pourtant pas vraiment à la hauteur de la filmographie du réalisateur qui s’est laissé happer ici par le système hollywoodien.

Si The Last Stand détone avec ce que nous avait habitué Jee-Woon, il reste malgré tout un bon film d’action qui joue avec la corde de la nostalgie. Entre courses poursuites, gunfights et bagarres, on retrouve un mélange réussi qui rappelle avec plaisir les bons films décérébrés des années 80/90. On l’aura compris, on regarde ce film pour ses scènes d’actions, et non pour son scénario plus que maigre qui tient en une phrase. On regrette d’ailleurs qu’il soit bancal et si peu consistant et qu’il ne laisse aucune place à la surprise puisque dès le départ on sait exactement la direction que prend l’histoire. Mais l’essentiel du film tient, outre les scènes d’action, dans le personnage de Ray Owens, ce shérif meurtri qui tente de trouver la tranquillité dans une petite ville près de la frontière mexicaine. On ne s’attarde aucunement sur le côté psychologique du personnage mais bien sur sa vieillesse. Jee-Woon s’amuse avec respect à rappeler au spectateur que Schwarzenegger a bel et bien vieilli : on le voit moins bouger, il est encore moins éloquent qu’auparavant, et lui-même souligne le fait qu’il se fait vieux. Il est loin le temps où on le voyait courir en  pleine forme. Ca ne l’empêche pourtant pas de tout faire pour défendre sa ville.

En plus de jouer sur le côté vieillissant du héros, le film offre un côté plus que caricatural des autres personnages. Ces derniers, au final peu présents, démontrent du peu d’imagination du scénariste qui use des clichés déjà vus et revus. On retrouve ainsi le beau gosse courageux qui a servi l’armée, la fille téméraire amoureuse du beau gosse, le fou déluré qui contribue au comique du film et l’adjoint mexicain, immigré parfaitement intégré mais toujours feignant et qui ne sert pas à grand-chose. Quant au méchant, c’est le bon mafieux mexicain sans cœur ni âme prêt à tout pour parvenir à ses fins, mais qui est hélas, trop effacé. 

The Last Stand, bien que divertissant, semble pourtant se destiner à un public en particulier : les républicains. Il est difficile de passer à côté de l’idée de patriotisme qui se révèle dans le titre même. Mais le film semble également démontrer la nécessité d’avoir une arme chez soi afin de se protéger dans n’importe quelle circonstance. Cela se traduit notamment dans la scène du fermier qui roule sur son tracteur accompagné de son fusil, ou bien celle avec la vieille dame qui n’hésite pas à tirer sur un malfrat.  Ainsi, quoi qu’il arrive, il faut être armé et prêt à se défendre et défendre son pays. Heureusement, cette idée s’efface quelque peu face à la réalisation du sud-coréen. Même s’il n’avait pas une totale liberté, on sent la patte de Jee-Woon dans de nombreux plans, en particulier les plus violents et les plus gores, ou encore cette magnifique course poursuite dans un champ de maïs.




En conclusion, The Last Stand est un très bon film d’action qui surfe sur la nostalgie des films des décennies précédents. Caricatural, mal écrit mais à la réalisation quasi impeccable, on est sûr de passer un agréable moment avec Mr Univers si tant est que l’on prend le film pour ce qu’il est : une série B avec de l’action à gogo sans prétention.

27 avr. 2013

Une peine d'exception

Auteur: Patricia Cornwell

Titre Original: Cruel and Unusual

Traducteur: Gilles Berton

Edition: Le Masque

Genre: Policer, Thriller

Date de parution: 1993

Résumé: Un homme va mourir sur la chaise électrique. Le travail du docteur Scarpetta consiste à accompagner cette exécution. C'est alors que l'invraisemblable se produit : le corps martyrisé d'un garçon de treize ans est retrouvé abandonné dans une benne à ordures. Il a été assassiné alors qu'il se rendait à l'épicerie voisine. Parmi les indices retrouvés sur la scène du crime;-des empreintes impossibles : celles du condamné à mort!



4ème enquête du médecin légiste Kay Scarpetta, Une Peine d’Exception propose un scénario complexe basé sur une idée originale mais qui s’avèrera au fil de la lecture trop brouillon.

Comme pour ses œuvres précédentes, Patricia Cornwell suit un schéma qui commence hélas à montrer ses faiblesses. Si le début est prometteur et semble vouloir proposer une réflexion sur la peine de mort, la suite prend une autre direction, entachée par bien trop d’idées secondaires qui finissent par étouffer, voire rendre le dénouement trop tiré par les cheveux. Dès les premiers chapitres on se retrouve avec trois intrigues sous-jacentes qui semblent n’avoir aucun lien entre elles. D’un côté, Scarpetta autopsie un condamné à mort dont l’identité va être mise en doute. De l’autre elle enquête sur le meurtre gratuit d’un jeune enfant. Enfin, une médium est retrouvée morte dans sa voiture dans ce qu’il semble être un suicide, mais qui s’avèrera au final un meurtre. Qui plus est, cette personne tentait désespérément  de contacter Scarpetta, la liant irrémédiablement à l’enquête.

Si jusque là le chemin emprunté par Cornwell tient la route, elle va pourtant se décider à rajouter des ingrédients déjà vu et revu auparavant, qui alourdissent le récit dans une éternelle tentative de transformer son héroïne en perpétuelle victime. Ainsi son ordinateur est à nouveau piraté (ce qui permet aussi de réintroduire Lucy, la nièce de Kay), un de ses collaborateurs la déteste au point de la piéger, et les journalistes se jettent sur elle. Au milieu de cet imbroglio, on assiste aux états d’âme de l’héroïne, qui surgissent de façon assez impromptue. C’est ainsi qu’on apprend la mort de son amant Mark au détour d’une phrase, lancé maladroitement. Mais le point le plus faible du récit reste sans conteste les dialogues personnels entre les personnages. Lourds, inutiles et malhabiles, ces échanges rendent les personnages antipathiques, énervants et rendent l’histoire inintéressante. Ecrits de façon bancale, on assiste à des cris, des pleurs, des phrases qui sautent du coq à l’âne et qui affaiblissent grandement le côté psychologique que tente d’amener Cornwell dans son récit.

Quant à la fin, l’histoire tire un peu vers le n’importe quoi. Entre les problèmes de Scarpetta résolus comme par magie (dans un passage encore une fois inutile) et la révélation sur les affaires, la vraisemblance n’est pas vraiment au rendez-vous.

Malgré son écriture simple, son souci du réalisme dans les détails techniques (que l’on ne retrouve pas, hélas, chez ses personnages) et de bonnes idées de départ, Cornwell s’embourbe dans l’évolution de son intrigue. Mais l’intérêt d’Une Peine d’Exception réside dans l’apparition d’un tueur machiavélique, personnage énigmatique et charismatique qui reviendra par la suite.  Cela promet-il une meilleure lecture ? A voir.

24 avr. 2013

[Trailer 2] The Bling Ring



Quand la fascination pour les stars devient trop importante, voilà ce qui arrive: une bande de jeunes se met à cambrioler les maisons de leurs idôles afin de mener la même vie qu'eux. Dans cette nouvelle bande annonce de The Bling Ring, de Sofia Coppola, on y découvre les jeunes voleurs s'attaquant à la maison de Paris Hilton, ainsi que leur aveuglement profond pour ces stars qu'ils adulent (comme le montre la dernière scène et la stupidité flagrante de la fille).

Le film ouvrira la sélection Un Certain Regard au festival de Cannes, et sortira en juin 2013.



23 avr. 2013

[Trailer] Thor 2: The Dark World



Après une affiche teaser montrant Chris Hemsworth avec son célèbre marteau, voilà qu'aujourd'hui est dévoilé la première bande annonce du film qui sortira en octobre prochain:




17 avr. 2013

[Trailer 3] Man of Steel

A deux mois de la sortie du film sur Superman, on a enfin droit à une bande annonce qui en montre un peu plus sur le film et certains personnages, sur fond d'émotions.

Certaines scènes semblent promettre de belles sensations, que ce soit au niveau de la photographie ou de l'action. Il nous faudra attendre le 19 juin pour pouvoir juger de la réalité du film.



13 avr. 2013

[News] The Bling Ring, scène du pôle dance

Le 12 juin sortira le prochain film de Sofia Coppola, The Bling Ring qui met en scène Emma Watson dans le rôle d'une jeune fille qui cambriole les maisons des stars à Los Angeles avec l'aide de son ami.

Après une bande annonce très musicale, MTV a mis en ligne un extrait du film, montrant les jeunes dans un dressing, s'émerveillant du luxe qu'ils rencontrent. La deuxième partie de l'extrait montre une Emma Watson qui s'essaie avec brio à l'art du pole dance.


L'attente risque d'être longue pour certains après avoir vu cette vidéo.


12 avr. 2013

[News] The Overlook Hotel

Les préquelles ont la vie belle ces derniers jours: après les séries Hannibal et Bates Motel qui débutent leur diffusion, c'est au tour d'un classique des films d'horreur d'avoir son histoire "d'avant", cette fois-ci au cinéma.




Alors que Room 237, le documentaire mettant en scène certaines théories sur l'interprétation du film de Stanley Kubrick The Shining, est toujours d'actualité et que la suite du roman de Stephen King sortira en septembre prochain sous le nom de Dr. Sleep, un nouveau projet concernant le célèbre hôtel hanté vient s'ajouter aux news.

Intitulé The Overlook Hotel, le film se base sur un scénario écrit par Glenn Mazzara (The Walking Dead) et racontera donc les aventures de l'hôtel avant que la famille Torrance ne débarque pour un hiver d'enfer.

Voilà donc un projet qui n'est pas prêt de plaire à tout le monde, du moins pour l'instant. Il est vrai qu'il est assez dommage de vouloir casser le fantastique de cet hôtel, qui réussi avant tout à faire peur grâce à tout ce mystère qui l'entoure.


En attendant d'en savoir plus, on peut être certain que les spéculations vont fleurir sur le net.

10 avr. 2013

[News] Cat's Ai

Cat's Ai, le remake du célèbre manga de maître Hojo Cat's Eye, déb
arque le 3 juillet dans les librairies, publié par Panini.


Ce manga, de Sakura Nakameguro au scénario et de Shin Asai au dessin reprend l'histoire des trois soeurs Kisugi qui se transforment la nuit en voleuse d'oeuvres d'art pour récupérer celles de leur père. Comme le titre l'indique, ce n'est plus Hitomi l'héroïne, mais Ai, la petite dernière.


Publié depuis 2010 au Japon, sous l'oeil du maître qui suit ce remake, Cat's Ai comporte à l'heure actuelle 5 tomes.

9 avr. 2013

[News] Extraits Iron Man 3

Alors que la date de sortie du film approche de plus en plus, la promotion d'Iron Man 3 bat son plein et deux premiers extraits ont été diffusés. On y voit Tony Stark (Robert Downey Jr) qui s'adresse au Mandarin à travers les journalistes et qui lui donne son adresse afin qu'ils règlent leur "petit" différent tous les deux. Gageons que cela ne sera pas l'idée de génie du playboy milliardaire au vu de la première bande annonce.


Le 2ème extrait montre le Mandarin (Ben Kingsley) qui parle au Président des Etats Unis en rappelant ses menaces. Ces deux extraits jouent sur la menace, l'une terrible et froide, qui laisse présager le pire, l'autre plus nerveuse et provocante. La tension est bien présente et la hâte de découvrir le film dans son intégralité se fait de plus en plus pressante. Plus que 2 semaines à attendre (24 avril).




7 avr. 2013

Go On

Série américaine

Genre: Comédie

Durée: 22 min

Créée par: Scott Silveri

Production terminée: 1 saison, 22 épisodes

Avec: Matthew Perry, Laura Benanti, Julie White, Suzy Nakamura, Brett Gelman, John Cho, Sarah Baker etc...

Synopsis: Irrévérencieux mais néanmoins charmant commentateur sportif, Ryan King tente de surmonter tant bien que mal sa peine après le décès de son épouse. Son patron l'oblige à intégrer un groupe de soutien. Guère habitué à travailler en équipe, celui-ci, plus troublé que jamais, va devoir se surpasser et sortir de sa zone de confort. Trouvera-t-il une aide inattendue auprès des autres membres de la thérapie de groupe ?



Après quelques tentatives de retour sur le petit écran qui se sont soldées par des échecs, Matthew Perry (Chandler Bing dans Friends) nous revient dans la comédie Go On diffusée sur NBC. Créée par Scott Silveri, Go On raconte l’histoire d’un homme qui tente d’avancer dans la vie après la mort de sa femme dans un accident de voiture. Pour cela, il est envoyé dans un groupe de thérapie parmi des gens qui ont tous subi une perte ou un drame. Ce résumé n’est pas sans rappeler la série Community, avec ce concept d’un homme qui débarque dans un groupe hétéroclite et qui apprend à vivre avec ses nouvelles connaissances. Mais la ressemblance s’arrête là. Si le scénario de Go On n’est pas très original, il fonctionne pourtant grâce à ce parti pris d’aborder le thème de la mort sous un jour comique. On délaisse la tragédie pure et larmoyante pour suivre des histoires et des dialogues  à l’humour cynique, donnant par là-même un équilibre aux épisodes en rendant un sujet grave plus abordable et moins tabou.

Matthew Perry incarne le présentateur Ryan King à la jouxte verbale intarissable dont l’humour parfois déplacé et son refus de s’apitoyer sur son sort viennent bouleverser ce petit groupe de thérapie. On assiste à son intégration graduelle parmi les membres tous plus différents les uns des autres auprès desquels son air hautain ne fonctionne pas. Il redevient parmi eux un simple veuf qui tente d’avancer et de se reconstruire. Ce sont ces tentatives de retrouver une vie normale qui font avancer la série : alors qu’au début les membres du groupe semblent n’être que des faire-valoir, certains prennent peu à peu une place plus importante. La relation entre les personnages devient un vrai échange qui apporte à chacun. Seulement, on s’aperçoit que seuls certains membres sont récurrents, les autres apparaissant au gré des envies des scénaristes. L’autre point faible de cette comédie vient des scènes sur le métier de Ryan. Les histoires au bureau n’apportent pas forcément grand-chose, à part montrer une facette de Ryan peu séduisante qui est loin d’être intéressante.





Avec un ton léger et une histoire sympathique, Go On se laisse toutefois regarder sans prise de tête. Les caractères parfois loufoques de certains personnages apportent un côté encore plus décalé à l’histoire qui, sans être exceptionnelle, reste sympathique.

5 avr. 2013

[News] Trailer Carrie 2013

Carrie fut le premier succès du romancier Stephen King, qui le fit connaître au monde entier. En 1976 Brian de Palma s'attaquait à l'adaptation réussie de ce best-seller, réalisant un excellent film d'horreur dont les prestations de Sissy Spacek et Piper Laurie avaient marqué le public.

Cette fois-ci c'est Kimberley Peirce (Boys don't Cry) qui se met derrière la caméra pour tenter un remake, avec Chloë Grace Moretz et Julianne Moore dans les rôles de Carrie et Margaret White.

Le film, qui sortira le 4 décembre en France, se dote enfin d'une bande annonce qui ne laisse hélas pas présager le meilleur. Construite chronologiquement, on y découvre pratiquement tout le film avec une approche trop adolescente dans la découverte des pouvoirs, faisant étrangement penser à Chronicle. Abordé de façon moderne (dans le temps et la réalisation), l'effet est trop "gentillet", ce qui ne donne pas forcément envie.



Nous n'avons plus qu'à attendre pour voir si le film ressemblera ou non à cette bande-annonce, et quelle originalité il pourrait bien apporter à cette histoire.



4 avr. 2013

[News] Trailer The Great Gatsby

La nouvelle bande annonce de The Great Gatsby de Baz Luhrmann est arrivée. Colorée, fancy, musicale, elle est centrée sur la relation entre le mystérieux millionnaire Jay Gatsby et Daisy et Tom Buchanan.




Synopsis: Printemps 1922. L'époque est propice au relâchement des mœurs, à l'essor du jazz et à l'enrichissement des contrebandiers d'alcool… Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s'installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d'un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s'étourdit en fêtes mondaines, et de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C'est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges. Témoin privilégié de son temps, il se met à écrire une histoire où se mêlent des amours impossibles, des rêves d'absolu et des tragédies ravageuses et, chemin faisant, nous tend un miroir où se reflètent notre époque moderne et ses combats.


[News] Only God forgives - Red band trailer

Only God Forgives a enfin son trailer, et ça promet du lourd. Deux ans après Drive, Ryan Gosling retrouve Nicolas Winding Refn pour ce nouveau long métrage qui se focalise sur les arts martiaux.

Julien (Ryan Gosling) dirige un club de boxe thai clandestin. Il est poussé par sa mère mafieuse à affronter l'homme qui a tué son frère, un policier ripou connu sous le nom de L'Ange de la vengeance. Et ça risque de faire mal.


Cette bande annonce dénote par ce filtre rouge qui accompagne la présentation du film, ponctué par la violence et la tension qui suit les personnages. On retrouvé également une musique en décalage avec les images, poétique.


3 avr. 2013

[News] Tim Burton

Le site américain Deadline l'a annoncé: Tim Burton va réaliser un film sur la vie des peintres Margaret et Walter Keane, intitulé Big Eyes. Leurs peintures d'enfants et d'animaux aux grands yeux étaient vendus bon marché dans des stations service durant les années 50 et 60 et sont devenus les premières oeuvres de masse. Alors que Walter gérait la vente des tableaux, n'hésitant pas à se produire à la TV pour cela, il prit également le parti de se déclarer comme l'artiste ayant peint la plupart des oeuvres. Pourtant Margaret dévoila durant leur divorce être la seule et unique peintre dans le couple, accusant même son mari de l'avoir enfermée afin qu'elle peigne. Pour connaître la vérité, le juge ordonna aux deux époux de peindre chacun quelque chose. Walter prétendit un mal de bras pour ne pas se plier à l'ordre, et prouva ainsi les dires de sa femme. 




Cette histoire a donc de quoi plaire à Burton, qui réalisera donc Big Eyes suivant le scénario de Larry Karaszewski et Scott Alexander, qui avaient déjà travaillé avec le réalisateur loufoque sur Ed Wood. Le projet, qui dure déjà depuis des années, devait à la base mettre en scène Reese Witherspoon et Ryan Reynolds. Ce sont finalement Christoph Waltz et Amy Adams qui endosseront le costume de ce couple mystérieux.




2 avr. 2013

[News] Trailer Percy Jackson, la mer des monstres

Voici le premier trailer de la suite de Percy Jackson,le Voleur de Foudre: Percy Jackson: Sea of Monsters.


1 avr. 2013

[News] Premières images d'Under the Dome

En juin prochain arrivera sur les écrans américains la nouvelles série Under the Dome, tiré du roman de Stephen King.

Résumé: Un matin, une communauté se réveille pour s'apercevoir qu'elle est coupée du monde par un immense dôme transparant. Tandis que certains profiteront de cette situation, d'autres tenteront d'empêcher ses malveillants de prendre le contrôle de la ville.




Voici une vidéo qui montre quelques images ainsi que King qui explique le concept de la série: