5 nov. 2017

Bilan Octobre 2017



Hello les loulous! La fin de l'année approche à grand pas maintenant; novembre est là, le temps se transforme enfin en celui d'automne. On ressort les plaids, les grosses chaussettes et du bon chocolat chaud!
Après une rentrée un peu chaotique, j'ai profité des vacances pour décompresser et cela faisait un moment que je n'avais pas eu un aussi beau bilan:





Je suis parvenue à lire 7 romans, parfois courts il est vrai, mais qui m'ont tous plu (à l'exception de celui de Cathy Cassidy): 

1.Les Morsures de l'Ombre - Karine Giebel
2. Rouge Bonbon- Cathy Cassidy
3. L'Affaire Charles Dexter Ward - H.P. Lovecraft
4. La Sorcière de la Rue Mouffetard et autres Contes de la Rue Broca - Pierre Gripari
5. Roman d'Horreur - Arthur Ténor
6. La Ferme des Animaux - George Orwell
7. Poirot's Early Cases - Agatha Christie


  






Je lis toujours moins de mangas qu'au début de l'année, mais ce mois-ci j'ai terminé 2 séries et continué une relecture en plus d'une découverte: 


1. Card Captor Sakura - 12 tomes 
2. Museum: Killing in the Rain  - 2 tomes 
3. Nuisible - 1 tome
4. 20th Century Boys- 3 tomes

 









Si je n'ai toujours pas un rythme aussi fou qu'il y a quelques années, ces vacances m'ont permis de voir quelques films et quelques séries. 

1. Rick and Morty : 1 épisode
2. The Big Bang Theory: 4 épisodes
3. Modern Family: 4 épisodes 
4. South Park: 3 épisodes
5. Brooklyn Nine Nine: 3 épisodes
6. American Dad: 4 épisodes
7. Detective Conan: 1 épisode
8. Hell girl: 5 épisodes
10. Yami Shibai: 1 épisode
11. Stranger Things: 17 épisodes



1. Blade Runner 2049
2. Kingsman 2 Le Cercle d'Or
3. Annabelle 2
4. Thor Ragnarok
5. Better Watch Out
6. Creep

 
  

  


25 oct. 2017

Un Intérêt Particulier pour les Morts

Auteur: Ann Granger

Titre original:  A Rare Interest in Corpses

Edition: 10/18

Genre: Policier / Historique

Date de parution: 2013

Résumé: Nous sommes en 1864 et Lizzie Martin accepte un poste de dame de compagnie à Londres auprès d’une riche veuve qui est aussi une propriétaire de taudis. Lizzie est intriguée d'apprendre que la précédente dame de compagnie a disparu, apparemment après s’être enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fille est retrouvée dans les décombres de l'un des bidonvilles démolis récemment autour de la nouvelle gare de St Pancras, Lizzie commence à se demander ce qui s'est passé. Elle renoue avec un ami d'enfance, devenu l’inspecteur Benjamin Ross, et commence à enquêter avec son aide, au péril de sa vie, pour découvrir la vérité sur la mort de la jeune fille dont le sort semble étroitement lié au sien.



Pour cette nouvelle lecture du challenge ABC Thriller/Policier sur Livraddict, j’ai décidé de sortir de ma PAL un roman offert par Bookworm, que j’avais envie de découvrir depuis un moment.

Le récit se déroule à l’époque victorienne, période qui semble être une belle source d’inspiration pour les auteurs de romans policiers. Il faut dire que l’ambiance sombre, proche du gothique permet de créer une atmosphère propice pour les mystères. Cependant, si ici le résumé parle de meurtre, ce dernier reste en second plan. En effet, l’auteure s’est focalisée sur ses personnages principaux afin de nous faire découvrir la société anglaise de l’époque.

Nous suivons donc deux protagonistes : Lizzie, fille de médecin qui vient à Londres afin de travailler comme dame de compagnie, ainsi que Ben, jeune inspecteur talentueux, fils de mineur venant de la même petite ville que Lizzie. Leur position sociale est importante puisqu’elle les oppose aux autres personnages, mais surtout elle leur confère cette envie de justice qui les poussera à mener à bien l’enquête.

Il faut dire que cette dernière concerne une jeune fille qui a disparu mais dont le corps est retrouvé dans les décombres de ce que deviendra la gare St Pancras. Du fait de sa disparition soudaine, mais surtout de sa position sociale, son meurtre n’est pas une priorité, mais semble surtout contrarier son ancienne patronne, celle-là même qui emploie maintenant Lizzie. Cette réaction démontre de l’importance de l’apparence et de ne pas être en lien avec d’éventuels scandales qui pourraient nuire à la réputation des nobles. Le paraître est donc plus important que la vie d’une jeune fille. Cette vision très passée pour nous se retrouve également dans la description de la vie londonienne. A travers les sorties de Lizzie, nous redécouvrons une ville scindée en deux où les pauvres sont violentés de diverses manières. Outra la manière dont on parle de la victime, il y a aussi le fait que les pauvres aient été éjectés de leur maison afin de faire place à ce qui deviendra la gare St Pancras. On retrouve également cette différence de traitement dans les souvenirs de Ben, qui se rappelle comment les mineurs étaient traités dans sa ville.

Avec ces critiques sous-jacentes, l’histoire alterne entre Ben et Lizzie, tous deux menant de leur côté leur propre enquête au milieu de leurs souvenirs respectifs. La jeune femme fait preuve d’un fort caractère et d’une ténacité admirable, qui la poussent à toujours aller au bout de ses idées. Ben, lui, semble plus calme mais tout aussi déterminé. Ce duo, qui se rencontre au détour de certaines pages, est des plus intéressants et possède une psychologie bien travaillée qui rend crédible l’histoire. Cette dernière ne s’essouffle pas et même si le meurtre se retrouve en second plan, elle ne perd jamais de son dynamise et de son ambiance typique de l’époque.


Ce roman est une agréable surprise qui donne envie de découvrir la suite des aventures de nos deux héros.


4 oct. 2017

Bilan Septembre 2017



Bonjour les loulous! La rentrée est passée, j'ai du retrouver un certain rythme, ce qui m'a pris pas mal de temps. Mais j'y suis arrivée





Côté romans, rentrée oblige, je n'ai pas pu lire autant que je l'aurai voulu, j'espère me rattraper en octobre: 

1.Le Vieux qui ne Voulait pas Fêter son Anniversaire - Jonas Jonasson
2. La Fille du Train - Paula Hawkins
3. Après la Chute - Dennis Lehane








Je me suis calmée en lecture manga, j'en ai très peu lu, ce qui contraste grandement avec le reste de l'année. Mais je compte bien m'y remettre.





Du côté visionnage, on a enchaîné Game Of Thrones et nous sommes enfin à jour. Cette série aura réussi à me faire criser plus d'une fois. Les animés ont plutôt été absents, à part pour Détective Conan pour lequel je me suis mise à jour.  Quant aux films, je stagne avec un nouveau film vu... 

1. Game of Thrones : 22 épisodes
2. Yami Shibai: 3 épisodes
3. Rick and Morty: 3 épisodes 
4. The Big Bang Theory: 1 épisode
5. South Park: 3 épisodes
6. Detective Conan: 6 épisodes
7. Brooklyn Nine-Nine: 6 épisod: 1 épisode
8. Modern Family: 1 épisode






  


24 sept. 2017

Après la Chute

Auteur: Dennis Lehane

Titre original:  Since We Fell

Edition: Payot et Rivages

Genre: Thriller

Date de parution: 2017

Résumé: Rachel Childs est une ancienne journaliste qui, après s’être effondrée devant les caméras de télévision, vit désormais comme une recluse. Pourtant, elle jouissait d’une situation idéale aux côtés d’un mari idéal. Jusqu’à ce qu’une rencontre fortuite lors d’une après-midi pluvieuse fasse voler en éclats sa vie, son mariage et toutes ses certitudes. Rattrapée par une conjuration de mensonges, de violence et de folie, Rachel devra trouver en elle-même des ressources insoupçonnées. À la fois déchirant, haletant, romantique et sophistiqué, Après la chute est un roman d’une grande finesse psychologique et d’une redoutable efficacité. C’est Dennis Lehane à son meilleur.



Je tiens tout d’abord à remercier Babelio et les éditions Payot et Rivages pour l’envoi de ce roman.
N’ayant lu que Shutter Island de Dennis Lehane, j’ai été plus que ravie de recevoir son dernier roman. Le résumé est alléchant et connaissant un peu la plume de l’auteur je me suis tout de suite emballée pour ce soit disant « thriller diabolique. » Malheureusement, la chute n’a pas été seulement pour l’héroïne, mais également pour moi.

Le début nous plonge pourtant dans une certaine tension avec une introduction décapante qui nous laisse avec de nombreuses questions en suspens. Cependant le récit prend tout de suite une autre direction et nous fait remonter le temps pour nous expliquer comment l’héroïne, Rachel, en est arrivé à ce point. Et pour remonter le temps, nous le remontons très loin. L’auteur semble vouloir nous dresser le portrait complet de son personnage principal, en nous expliquant ses relations avec sa mère puis en partant sur une quête de la recherche du père de Rachel. Petit à petit nous découvrons le caractère de la jeune femme, ses ambitions, ses pensées mais surtout sa chute qui la conduit vers l’agoraphobie.

Si on peut comprendre la nécessité de présenter au mieux un personnage, il est regrettable que ces souvenirs prennent plus de la moitié du roman. Alors certes, on ne s’ennuie pas vraiment et il est intéressant de voir les rouages psychologiques, pourtant une certaine frustration apparaît face à la non venue à ce stage du thriller présenté. Il finit par arriver tardivement, trop tardivement puisque s’il fait prendre un virage au récit, le tout bascule trop vite pour qu’on ait réellement une ambiance plus sombre et prenante. Le rythme s’accélère face à de nouvelles révélations, et nous tombons dans une banale histoire de méchants qui poursuivent les personnages principaux, le tout à coup de mafia, menaces, meurtres et fuites. Le récit s’emballe, mais pas notre fébrilité.

Il faut dire aussi que les personnages ne sont pas si appréciables que cela. Malgré sa maladie, Rachel reste souvent énervante. Il est difficile de la trouver attachante de par son caractère, même si le côté agoraphobe arrondit les angles. Quant aux autres personnages présentés, il est difficile de les cerner, et leurs actes ne poussent pas forcément à les apprécier.


Malgré ces défauts, ce roman se laisse lire rapidement et facilement. On pourra cependant regretter un manque de justesse au niveau du genre du roman, et une certaine facilité dans laquelle l’auteur semble être tombé. 

17 août 2017

The Arms Peddler (Tome 1)

Auteur: Night Owl (écrivain); Kyoîchi Nanatsuki

Type: Seinen

Genre: Dark Fantasy

Editions: Ki-oon

Publication: En cours 

Résumé: Le monde est devenu une zone de non-droit, une terre désolée où grouillent démons et criminels de tout poil. Au bord d’une route, la famille de Sona Yuki est assassinée par des bandits. Marqué au fer rouge, le jeune garçon agonise dans un désert aride quand surgit Garami, une marchande d’armes qui lui propose un choix cruel : céder à la facilité en s’abandonnant à la mort ou bien choisir la survie dans un monde hostile et sans merci. 



Ancré dans un monde post-apocalyptique, The Arms Peddler se targue de présenter une histoire noire et dure.

Le pari est réussi: dès les premières images on est plongé dans une ambiance sombre, terrible avec une scène des plus violente. Le ton est donné, rien ne se sera épargné au lecteur, ni la sauvagerie ni la torture ou la nudité ne seront déguisées.
Plongé dans un univers qui n'est pas sans rappeler celui de Mad Max, on fait la connaissance de deux personnages que tout oppose. Garami représente parfaitement ce personnage de la Dark Fantasy, qui tend vers l'amoralité: elle ne fait aucune distinction entre le bien et le mal mais agit bien pour son propre compte. Sona est quand à lui, ce protagoniste assez crédule, qui n'hésite jamais à discuter du bien fondé des actions, ne pouvant s'empêcher de penser aux conséquences néfastes. Si ces deux là ne sont pour l'instant pas encore assez approfondis, (notamment Garami qui reste bien mystérieuse), leurs caractères différents les rendent déjàsympathiques.

L'histoire en elle-même est plaisante. Il est vrai qu'au départ elle ne semble par totalement originale, puisque l'on retrouve des thèmes déjà vu ailleurs, mais son développement la rend singulière, entre les zombies, nécromanciens et surtout les vestiges de notre monde qui peuplent encore cette terre post-apocalyptique. L'intrigue se met doucement en place, mais l'action est déjà là et ne quitte jamais le récit.
Quant au graphisme, les dessins sont sublimes, fluides, et rendent parfaitement compte de l'ambiance sombre et violente. Très dynamique, on sent un travail pointilleux derrière des images où les détails fleurissent donnant par là même une impression de réalisme au manga.


Ce premier tome base ainsi la base d'une histoire qui se veut dark, empruntant quelques références pour créer son propre univers. On est embarqué facilement dans le récit sympathique qui promet une suite plus explosive.